index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
Littérature - index
Dany Laferrière
« île en île » - page d'accueil
espace

Dany Laferrière espace
Photo prise par Ludovic Fremaux lors de la Journée internationale des écrivains emprisonnés, « Livres comme l'air », organisée par Amnestie Internationale, le Pen Club et l'Union des écrivains et écrivaines du Québec (UNEQ) le 15 novembre 2000 à Montréal.    © 2000 Ludovic Fremaux

Dany Laferrière est né le 13 avril 1953 à Port-au-Prince (Haïti). Son enfance se déroule à Petit-Goâve avec sa grand'mère Da, source d'inspiration de son roman, L'odeur du café. Journaliste au Petit Samedi Soir, il quitte Haïti pour Montréal en 1976, à la suite de l'assassinat de son ami Gasner Raymond. Du reste témoigne-t-il de cette fuite dans Le cri des oiseaux fous.

C'est à Montréal qu'il connaîtra le succès en 1985 avec la publication de son premier roman, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, texte dont Jacques Benoît, cinéaste, fera une adaptation en 1989. Suivront alors neuf autres romans – cette dizaine de romans compose ce que l'auteur appelle « une autobiographie américaine ».

Les critiques littéraires participent de ce succès populaire : c'est ainsi que Dany Laferrière est lauréat, entre autres, du Prix Carbet (1991), de la première édition du Prix Carbet des Lycéens (2000), du Prix RFO du Livre (2002) pour la nouvelle édition de son roman, Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? et du Prix Médicis (2009) pour L'énigme du retour. En décembre 2013, l'écrivain devient « immortel » par son élection à l'Académie française.

Plus récemment, l'auteur s'engage dans le cinéma. Il transforme son roman Le Goût des jeunes filles en scénario pour le film réalisé en 2004 par John L'Écuyer. En tant que réalisateur, le premier film de Dany Laferrière, Comment conquerir l'Amerique en une nuit, fait croiser ses deux « univers » de Montréal et de Port-au-Prince ; c'est un film, dit-il, « solidement planté dans le réel et le rêve ». Ce premier long-métrage est primé au Festival des Films du Monde à Montréal en septembre 2004.

Laferrière a vécu une douzaine d'années à Miami avant de se réinstaller à Montréal en 2002. Comme il l'a expliqué à Pascale Navarro dans le cadre d'une interview publiée dans l'hebdomadaire Voir en mars 2000, le territoire de cet écrivain, ce qu'il appelle autrement son « présent », « part de Petit-Goâve et rejoint Montréal, puis passe par New York, Miami et Port-au-Prince, puis revient à Miami, et à Montréal, et tout cela se déroule "en Amérique" ».

espace

bleu

Oeuvres principales:

Romans et récits:

Films:

Articles, chroniques, essais:

Entretiens:

Enregistrements sonores:

Littérature pour la jeunesse:

Prix et distinctions:

bleu

Sur Dany Laferrière:

ouvrages collectifs, numéros spéciaux:

études:

bleu

Traductions:

auf Deutsch:

in English:

en español:

in italiano:

an kreyòl:

in het Nederlands:

L'oeuvre de Dany Laferrière est également traduite en chinois, coréen, grec, japonais, polonais, slovène, suédois et tchèque.

espace
Sites et liens sélectionnés
Liens sur Dany Laferrière
espace

sur Île en île et à CUNY:

ailleurs sur le web:

bleu

Retour:

bleu
 
« île en île » - page d'accueil
index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
 
Dossier Dany Laferrière préparé par Thomas C. Spear
tous droits réservés © 2000-2014
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/laferriere.html
mise en ligne : 9 mai 2000 ; mise à jour : 24 juin 2014