index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
Littérature - index
Jessica Fièvre
« île en île » - page d'accueil

Écoutez l'auteure lire cet extrait en cliquant sur l'icone:
Cliquez pour écouter Jessica Fièvre lire un extrait du roman, Les Fantasmes de Sophie
(4,10 minutes)
tous droits réservés - crédits

Les Fantasmes de Sophie

(extrait)

     Sophie réprima un bâillement. Elle avait passé une nuit blanche, bossant sur un article à sensation. Gwo Willy, puissant chef de bande de Cité Soleil, avait été tué la veille, au cours d'affrontements entre sa bande et les Forces de Défense du Nouveau Régime. Sophie avait été chargée de rédiger une brève biographie du gangster pour Ultimatum, une émission télévisée très prisée à Port-au-Prince.

     La jeune femme s'engouffra dans l'ascenseur sans se rendre compte qu'un homme lui avait emboîté le pas. Elle prit conscience qu'elle n'était pas seule au moment où elle voulut appuyer sur le bouton.

     Quel charme ! L'inconnu dégageait une odeur si délicieuse que Sophie avait envie d'aller respirer dans son cou. Elle détailla l'inconnu, de la tête aux pieds, avec un rien d' effronterie. Veste claire, chemise blanche, ceinture de cuir noir, pantalon rayé, mocassins noirs. Bel homme !

     Comment ? Il avait posé une question. Elle n'avait rien entendu.

     « Quel étage ? » répéta-t-il.

     Ah, c'était donc cela ! Sa voix était grave, chaude. « Quatrième, merci ».

     Sophie tressaillait, gagnée d'une fièvre soudaine. Une fièvre de désir pour cet inconnu qui la regardait avec insistance, à présent. Ses sens étaient aussi affolés que les siens. C'était flagrant. Il suivait la courbe de son visage, plongeait dans le décolleté de son chemisier, poursuivait sa course sur sa jupe courte, s'attardait sur ses cuisses et descendait enfin sur le pourtour de ses jambes, jusqu'à ses sandales à talons.

     Sophie se voyait soudain nue sous ses yeux déshabilleurs. Une douce chaleur l'envahissait, là, au fond de son ventre, entre ses cuisses. Ses mains tremblaient. Envie de le toucher, de glisser ses doigts sous sa chemise...

     L'imagination de Sophie vagabonda et, dans ses fantasmes, l'homme la pressait fougueusement contre lui et s'emparait de ses lèvres, d'abord avec douceur, puis avec de plus en plus de passion, perdant peu à peu le contrôle de lui-même.

     Arrêt de l'ascenseur. Dans le mouvement de la foule qui montait et descendait, elle se retourna et fit face à l'inconnu. Elle s'imagina seule avec lui. Elle défaisait sa braguette, et sa paume redessinait le contour de son membre bandé. Le souffle de l'homme dans son cou s'approfondissait, s'accélérait... Il émettait une plainte étouffée et une crème chaude se répandait sur la main de Sophie... L'odeur du plaisir remplaçait celle des corps compressés de l'ascenseur.

     Des bras forts l'enveloppaient. L'inconnu lui caressait les cheveux, le dos et la nuque. Sophie, frissonnante, s'imprégnait de son parfum. Leurs langues se cherchaient, se mélangeaient, se dévoraient, dans un contact langoureux, passionné, affamé.

     Dans le tumulte des pensées vagabondes de Sophie, les mains viriles de l'inconnu emprisonnaient ses seins. Délicieuse torture ! Leurs corps se serraient... La danse commençait, rythmée, endiablée. Des reins de l'homme, montait la sève chaude.

     Les jambes tremblantes, la respiration encore rapide, ils se rajustaient. Un dernier regard, un dernier sourire complice, et leurs chemins se séparaient à jamais...

     Arrêt au quatrième étage. Fin des fantasmes. Alors qu'elle s'apprêtait à quitter l'ascenseur, l'inconnu la gratifia d'un charmant sourire auquel Sophie répondit. Elle se savait sexy, habillée d'une jupe très courte mettant en valeur ses fesses et d'un chemisier blanc légèrement ouvert, à demi transparent, laissant voir un soutien-gorge blanc en dentelle.

     Elle prit la direction de son bureau et sentit les yeux de l'homme rivés sur ses jambes interminables. Les sandales à talons aiguille lui donnaient une démarche particulièrement provocante.

L'extrait ci-dessus est le premier chapitre du roman de Jessica Fièvre, Les Fantasmes de Sophie, publié pour la première fois à Port-au-Prince (L'Imprimeur II, 2007), pages 7-9.

© 2007 Jessica Fièvre ; © 2007 Jessica Fièvre et « île en île » pour l'enregistrement audio
Enregistré à South Miami Beach par Michèle Roux pour Île en île le 18 octobre 2007

tous droits réservés
retour en haut de page

Retour:

 
« île en île » - page d'accueil
index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
 
tous droits réservés © 2007
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/fievre_sophie.html
mise en ligne : 2 novembre 2007