Créations
vol. 1, n° 1,  pages 8-9 
Retour à la page d'accueil de Boutures

Émmelie Prophète

 
Un jour rappelle-toi
cette ville dépecée
Entre le bruit la bêtise et la douleur
On a créé l'infidélité, le bleu des trottoirs d'un autre
continent
La folie est devenue utile
Nous nous appliquons à dessiner des portes de sortie
Depuis tes yeux

Le vide est à réinventer.


*

Le seul repère que je possède c'est ton visage sous une lumière fantôme. Le désir de toi était venu comme la rumeur. Un vague souvenir de bouquins pour enfants. Une leçon apprise il y a longtemps.
Et je longe les trottoirs de Port-au-Prince. Je suis en retard d'un chagrin d'amour. La route que je devrais faire pour connaître ton nom. La ville où tu es né. Tout est fermé pour congé annuel. Mon travail continue. Je pense à toi. On me raconta comment commença ma maladie. Aujourd'hui encore je n'y crois pas.

*

Je traînai
À rebours de tes passions
Aux vents des blessures de prisons
Je traînai
Infiniment retournée
vers ta déraison
 
Chez moi la nuit ne s'achève jamais.
On a abandonné notre chaleur sur un banc
Le sable nous arrive jusqu'aux yeux.
dessin de Philippe Dodard
On rêve tous de trottoirs
Les cris de notre nudité
Sont sans issue
Comme vos silences.

Boutures...

Émmelie Prophète
Est née à Port-au-Prince le 15 juin 1971. Après des études de droit et de lettres modernes, elle anime une émission musicale à la radio et travaille dans la publicité. Ses premiers poèmes ont paru dans Chemins Critiques, Le Nouvelliste et Cultura.
 

Boutures, vol.1; n° 1 - table des matières
« île en île »
Retour à la page d'accueil de Boutures
page précédente
haut de page
page suivante
tous droits réservés
© Boutures / « île en île » 2001
mise en ligne: 24 mars 2001
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/boutures/0101/03_prophete.html